8. Eau de Paris – Sources de la Vallée de la Vanne

Quand la régie Eau de Paris expérimente de nouvelles modalités d’intervention sur un territoire pilote

Dans la vallée de la Vanne, à la jonction de l’Yonne et l’Aube, la craie constitue un réservoir d’eau souterraine stratégique qui alimente Paris en eau potable à hauteur de 15 à 20 %, via un ensemble de sources situées en fond de vallée.  Les sources de la Vallée de la Vanne font partie d’un ensemble de trois ressources pilotes autour desquelles Eau de Paris, la régie municipale, a développé des actions de protection de l’eau auprès des agriculteurs. Les sources de la Voulzie (Seine-et-Marne) et celles de la Vigne (Eure-et-Loir) font l’objet depuis le début des années 1990 de projets orientés principalement autour du développement d’une agriculture conventionnelle économe en intrants.
Des actions autour de l’agriculture biologique y ont été développées, mais sans parvenir pour le moment à dépasser un nombre très restreint d’exploitants.
Sur l’aire d’alimentation des sources de la vallée de la Vanne, le projet développé par Eau de Paris à partir de 2008 a été concentré autour du seul objectif de développement de l’agriculture biologique, sans proposer d’alternatives autour de l’amélioration des systèmes conventionnels. Il s’agissait d’expérimenter sur ce territoire pilote de nouvelles modalités d’intervention, complémentaires de ce qu’Eau de Paris travaillait déjà sur les aires d’alimentation des sources de la Voulzie et de la Vigne.
Ce choix délibéré en fait une action de protection de la ressource en eau unique en France, faisant écho au projet porté par la ville de Munich pour protéger son eau potable, fréquemment cité comme exemple.

Fiche expérience n°8 - Eau de Paris - Sources de la Vallée de la Vanne

Visionner la fiche expérience n°8 – Eau de Paris – Sources de la Vallée de la Vanne

Documents liés :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *