10. Favoriser l’accessibilité sociale des produits bio

Lutter contre les inégalités

De nombreux travaux montrent le lien entre précarité économique et alimentation de mauvaise qualité, pouvant engendrer des problèmes de santé (obésité, diabète, etc.). Parallèlement, la consommation de produits biologiques présente des intérêts en termes de santé qui sont aujourd’hui reconnus.
L’alimentation biologique et les circuits courts sont-ils réservés aux classes les plus aisées ?
Si l’accessibilité des produits biologiques peut être limitée par différents facteurs, des réponses adaptées existent, par exemple : des tarifs sociaux pour réduire le prix, des cours de cuisine pour se reconnecter à l’alimentation, ou des actions en zones rurales isolées ou zones urbaines sensibles pour lutter plus localement contre l’exclusion alimentaire… La mise en place de projets d’accessibilité sociale et géographique de produits biologiques via des circuits de proximité apparaît donc comme une réponse aux inégalités et une politique publique pertinente, car transversale et cohérente. Complémentaires à l’introduction de produits bio en restauration collective, de telles initiatives permettent de toucher plus largement la cellule familiale autour d’une réflexion sur l’alimentation, envisagée dans sa globalité. Ces initiatives permettent de répondre à des enjeux à la fois sociaux et de santé publique autour de l’alimentation bio, en les reliant aux enjeux économiques et environnementaux du territoire.


Visionner la Fiche action n°10 – Favoriser l’accessibilité sociale des produits bio

Documents liés :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *